Conférence internationale

Construire un monde sans arme nucléaire

Conférence internationale avec des parlementaires, maires, chefs religieux, représentants de gouvernements et experts du désarmement. 

En coordination avec le 25ème anniversaire de la fermeture de l’ancien site d’essais nucléaires de Semipalatinsk. 

 
2829 August 2016 | Astana

Le désarmement nucléaire et la réalisation d’un monde exempt d’armes nucléaires est un impératif humanitaire, but partagé par tous les Etats. Toutefois, la poursuite de cet objectif est contrariée par un manque d’élan politique et d’engagement de la part de certains Etats clés. 

Cette conférence rassemblera des parlementaires et maires du monde entier, ainsi que des chefs religieux, des représentants de gouvernements, des experts du désarmement, des analystes politiques, des représentants de la société civile et d’organisations internationales et régionales (Nations Unies, OSCE, CICR, ...), afin de renforcer la volonté et l’engagement politique pour la prohibition et l’élimination des armes nucléaires. 

La conférence s’inscrira dans la droite ligne du récent processus onusien - le Groupe de travail à composition non-limitée sur le désarmement nucléaire - en établissant et transmettant un rapport à l'Assemblée générale des Nations Unies. Cet évènement servira à nourrir  la réflexion globale sur ce sujet et intervient deux ans avant la Conférence de haut niveau des Nations Unies sur le désarmement nucléaire où des mesures multilatérales de désarmement nucléaire pourraient être adoptées.

La conférence, organisée notamment par le Kazakhstan, soulignera le rôle actif de ce dernier pour la réalisation d’un monde exempt d’armes nucléaires. Le 29 août 1991, le Président du Kazakhstan, Nursultan Nazarbayev, fermait en effet officiellement le site d’essais nucléaires de Semipalatinsk (connu également sous le nom de Polygone), qui fut le premier site d’essai de l’Union Soviétique.

Ces dernières années, le Kazakhstan a réalisé un certain nombre d’initiatives pour un monde exempt d’armes nucléaires, notamment le rapatriement de toutes les armes nucléaires (1500 approximativement) vers la Russie pour leur destruction, la négociation d’une zone exempte d’armes nucléaires avec les pays d’Asie centrale, a encouragé l’Assemblée générale des Nations Unies à établir la Journée internationale contre les essais nucléaires, a constitué « ATOM project » pour sensibiliser et informer le monde sur l’impact humanitaire des armes nucléaires et a rédigé la Déclaration universelle pour un monde sans armes nucléaires, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2015.

Plus récemment, le Président Nazarbayev, a rédigé un Manifeste, « Le Monde. Le 21ème siècle », qui appelle à un engagement et un monde sans conflits. 

Programme de la conférence 

La conférence comprendra une réception organisée par le maire d’Astana, une session plénière d’ouverture qui commémora le 25ème anniversaire de la fermeture de l’ancien site d’essais nucléaires et des discussions thématiques sur : 

  • Les Nations Unies, Traité d’interdiction complète des essais nucléaires et autres initiatives multilatérales 
  • La sécurité sans armes nucléaires – éliminer la doctrine de dissuasion nucléaire 
  • Initiatives et campagnes – parlementaires, chefs religieux et société civile 

La conférence s’achèvera avec un dîner et un concert organisé par le ministre des affaires étrangères Erlan Idrissov. 

Réunion de suivi avec PNND – le 30 août

Les participants internationaux sont invités à une réunion de suivi pour discuter des actions et projets du PNND pour le désarmement nucléaire.