Table ronde - Assemblée parlementaire OSCE

Réduire les tensions nucléaires et appuyer les négociations sur le désarmement nucléaire - Table ronde lors de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE

Restaurant Hôtel D’Plaza, Tbilissi, Géorgie

(à 6 minutes de marche du centre des expositions ExpoGeorgia )

4 Juillet 2016, 13h30 – 15h00

un déjeuner sera offert

Soutenue par le PNND, les délégations autrichiennes et canadiennes de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE

4. 7. 2016 | Tbilisi, Géorgie

Cette table ronde abordera les sujets relatifs aux risques nucléaires militaires actuels, aux mesures possibles qui permettraient de réduire ces derniers et à la dynamique existante pour des négociations multilatérales en 2017 sur un traité international visant à interdire les armes nucléaires.

Les menaces de prolifération nucléaire, de déploiement – et même de l’utilisation – d’armes nucléaires ont augmenté en raison des conflits mondiaux et régionaux existants, y compris en Europe et au Moyen-Orient. Mais parallèlement, il y a une prise de conscience croissante que toute utilisation d’arme nucléaire - que ce soit par accident, par erreur de calcul ou par le biais d’un acte terroriste - créerait des conséquences humanitaires, environnementales, économiques et politiques sans précédent.

La diplomatie, à travers les organisations de sécurité coopérative comme l'OSCE et les Nations Unies, peut aider à résoudre ces menaces et faciliter ainsi la réduction des risques et le désarmement nucléaire. Le récent accord de contrôle et de vérification nucléaire avec l'Iran en est un bon exemple.

L'ONU a mis en place un Groupe de travail à composition non limitée sur le désarmement nucléaire, ouvert à tous les gouvernements, parlementaires et à la société civile, pour discuter de mesures visant à réduire les risques nucléaires et à entamer des négociations sur le désarmement nucléaire. Lors de la session de ce mois de mai, un groupe d'États non-nucléaires a proposé de débuter des négociations multilatérales sur un traité visant à interdire les armes nucléaires. Il semble exister désormais un élan suffisant pour commencer de telles négociations en 2017.

Programme :

Présidence : Députée Hedy Fry (Canada)
Chef de la délégation canadienne à l’Assemblée parlementaire de l’OSCE

Allocution d’ouverture : Députée Christine Muttonen (Autriche)

Vice-Présidente de l’Assemblée parlementaire de l’OSCE 

Intervenants :

Paul Dewar (Canada)
Co-Président des Parlementaires pour la non prolifération et le désarmement nucléaire

Margaret Kiener Nellen MP (Suisse)
Chef de la délégation Suisse à l’Assemblée parlementaire de l’OSCE

Jean-Marie Collin (France)
Co-fondateur de Initiatives pour le Désarmement Nucléaire et Directeur France et pays francophones du PNND

Contact : jeanmarie@pnnd.org ; www.pnnd.org/fr